URSS

 

Le sang coulait à flot

Sur l’écorce des bouleaux,

La Russie se vidait

De son sang millénaire

Et l’Etat tyrannique,

Les sangsues fonctionnaires,

Le suçaientt goulûment,

Comme on boit au goulot,

 

L’authentique étoile rouge,

Le cœur battant des masses,

Sur le fil de la faucille,

Sous les coups du marteau,

Dans une main de fer,

Dans un nouvel étau,

Plongeait à tout jamais

Dans une ère de glace,

 

La plaine si féconde

A déchu ses poètes,

Qui ne trouvaient asile

Qu’en la mort ou l’exil,

Qu’en la mort ou l’hôtel

Du nom de "L’archipel"* …

 

Mais sous la mer de glace, des fleurs poussaient encore.

 

 

* En référence à "L’archipel du goulag" de Soljénitsyne.