Le tabac tue

Il est écrit : "le tabac tue",
Alors je fume comme un pompier
Et prend un air de chien battu
Quand on m’défend de prendre mon pied…

A petit feu je me consume
Dans les bras de fée nicotine,
Je suis fumeur et je l’assume
Par cette poésie mutine…

Je sais ça pue c’est dégoutant,
Pour les gens sains c’est pas l’extase,
J’vais de ce pas, ces mécontents,
Leur acheter des masques à gaz…

Il est écrit : "le tabac tueur",
Histoire de justifier son prix ?
Moi j’mettrais : "L’état fait son beurre"
Sur mon dos, moi le malappris…

A petit feu j’me carbonise,
Mais prière d’arrêter vos procès,
"On a qu’une vie" c’est ma devise,
Ce que j’en fais moi seul le sait…