Hymne à la vie

- à Nabrissa -

 

Viens fleurir avec moi les sentiers de la vie,
Les sentiers en friches que notre monde ignore,
Ceux qui furent jadis pavés d’argent et d’or,
Puis pillés, ravagés, et tombés dans l’oubli,

Nous ouvrirons la voie dans ces contrés sauvages,
Y bâtirons des temples aux mille colonnes-arbres,
Aux toitures-feuillages et aux statues de marbre
Où la nature est reine et l’homme à son image,

Et en dépit des chaînes qui ravagent nos cœurs,
Au delà de la haine qui s’imprime au fer rouge,
Des terres enténébrées et des mers aux flots rouges,
Nous ouvrirons la voie et chanterons en chœur :

Allez fleurir partout les sentiers de vos vies,
Les sentiers si riches de leurs vivants, leurs morts,
Ceux qui furent jadis pavés d’argent et d’or
Et qui seront bientôt le terreau de l’envie …

L’envie de vivre !