Les poètes guimauve

 

Les poètes guimauve assaillent les forums,

Nous livrant sans vergogne des tonnes de "je t’aime",

Ils aiment à l’eau de rose, ils craignent l’anathème

De mettre, cartes sur table, les tourments de leur âme,

 

Les poètes guimauve s’en vont sur les forums,

Les poches bien remplies de caramels trop mous,

Pétrifiés à l’idée de faire des remous,

De jouer carte sur table, d’interpeller les hommes,

 

Les poètes guimauve, façon papier cadeau,

N’ont rien à nous offrir, si ce n’est l’emballage,

Des "baisers", des "je t’aime", que de mots-habillage (/-babillage),

Qui masquent les démons, l’obscur et les fardeaux,

 

Les poètes guimauve sur les sentiers du net

N’inondent les forums que de vers cosmétiques,

Serait-ce trop leur demander que de fermer boutique,

De ravaler leur plume, de faire place nette ?

 

Poésie d’amour a ses lettres de noblesse

Quand elle brûle d’un feu qui vient de l’intérieur,

Les vers à l’eau de rose ne trompent le lecteur

Que le temps de trois pieds… c’est là que le bât blesse.