Le chant du cygne

 

Entends-tu s’élever le chant du cygne ?

Ce chant dernier caresser les étoiles,

L’entends-tu ? Vois, les Séraphins se signent,

La lune se meurt, la Vierge se voile,

 

L’aube dernière illumine les cimes,

Le bel oiseau ébroue son blanc plumage,

Entends-tu s’élever le chant du cygne ?

Il entonne son ultime ramage,

 

Bientôt libéré de l’entrave du corps,

Son cœur mutilé s’épanche en harmonies,

Dans l’Olympe, l’Archange souffle le cor,

Cent harpes d’or joignent la cérémonie,

 

Dis, l’entends-tu, la Symphonie céleste,

Répondre au cygne, déjà la topaze

Du jour se meurt, et sur le lac ne reste

Que des remous… Un corps froid dans la vase.