Poème gothique pour mon chat

 

Mon félin adoré,

Que j’envie ton mystère

Brûlant tes yeux dorés,

A faire pâlir Cerbère,

 

Quand tu croques un oiseau,

C’est le mal innocent,

L’angélique bourreau

S’abreuvant du sang chaud,

 

Mon félin bivalent,

C’est toi qui m’apprivoise,

C’est le noir et le blanc

De ton âme matoise*,

 

Tes ronrons délicieux

Font se renier le diable,

Qui entrevoit les cieux

En un songe effroyable,

 

Mon félin, les ténèbres

Sont tes meilleures complices,

Dans les traques funèbres

Au gré de tes délices,

 

Chérubins et Malins,

N’ont qu’à bien se tenir,

Face à toi mon félin,

Qui sait bien les séduire,

 

Mon félin adoré,

Que j’envie ton mystère

Brûlant tes yeux dorés,

A faire pâlir Cerbère.

 

*Qui a de la ruse et de la finesse.