Le chant des chants

 

Une rune originelle et quelques mots secrets

Mirent soudain le feu dans quelques équations

Et le creuset du monde, dit le vide quantique,

Engendra la matière et sa grande inflation,

 

D’une voix d’outre-tombe et d’un verbe secret

S’éleva le grand chant, le cantique des cantiques,

Et le temps écoula ses premières secondes,

La lumière égraina ses tous premiers photons,

 

Des pinceaux, des couleurs et la main d’un artiste,

Brossèrent les nébuleuses dans un millier de tons,

En ces draps de satin naquirent les étoiles,

Les planètes, et la vie pour justifier la toile.