Ode au caca

  

Ne me reste de toi qu’un morceau de caca,

Au fond de la cuvette je l’avais repéré,

Avec une épuisette je l’ai récupéré,

Ne me reste de toi plus que ce reliquat…

 

Et un peu malgré moi, devenu scatophile,

J’implore ton caca, je pleure notre amour,

Qui fleurait le printemps, rimait avec toujours,

Je prie ton excrément pendu au bout d’un fil…

 

Pour que tu me reviennes sur un coup de tête,

Cigare au bord des lèvres et prête à l’aumône,

Prestement j’irais te conduire sur le trône

Pour y livrer ton dû, ta crotte est incomplète…