La belle et l’épave

 

Un beau jour ou peut-être un jour de pluie,

Elle était une petite biche abandonnée,

Avec ses deux yeux tristes et son petit nez,

Un beau jour de pluie, elle l’a croisé lui :

 

C’était la première épave qui passait,

Dans cette lande froide, déserte et obscure,

Elle, était nue, sans défense ni armure,

Et ses deux seins blancs la devançaient…

 

Elle épancha sur cette épaule titubante

Toutes les larmes noires de son chagrin,

Lui était bonne éponge, un vrai marin

Et il se dit : mon dieu qu’elle est bandante !

 

Le bougre, il en a presque arrêté de boire,

Mais évidemment, c’était couru d’avance,

Dès qu’il a commencé a lui faire des avances,

Elle s’est enfuie en courant ! Fin de l’histoire…